Avantages de l'édition à compte d'auteur :

1) Vous pouvez rompre le contrat à tout moment. Vous ne cédez pas les droits sur votre ouvrage à l'éditeur, contrairement à une maison d'édition traditionnelle. 

2) Vous ne serez pas sous pression pour vendre vos romans : le stock vous appartient. Et si le premier paru n'a pas le succès que vous escomptiez, nous éditerons le second sans projection financière spéculative, ce qui ne serait pas le cas avec une maison d’édition à compte d’éditeur.

3) Nous fonctionnons comme une maison d’édition traditionnelle. Si votre roman est accepté par notre comité de lecture, nous vous ferons retravailler les passages qui pèchent.

4) Nous sommes distribués et visibles sur Internet comme une maison d’édition classique. Nous organiserons des signatures dans les librairies et médiathèques proches de votre domicile pour limiter vos frais de déplacement.

5) Nous ne reversons pas des droits d’auteur, mais une rétrocession sur les bénéfices des ventes via le distributeur, qui est de l’ordre de 50% du prix HT. C'est beaucoup plus que les droits d'auteur versés dans l'édition classique qui sont de 5 à 10% du prix du livre. Pour les ouvrages que vous vendez vous-même,  la totalité de la vente vous est acquise.

6) Nous pouvons organiser des signatures à votre rythme. 

Inconvénient de l’édition à compte d'auteur :

1)  C’est payant.

2) Si vous cherchez la renommée, c’est le même parcours qu’avec une maison d’édition à compte d’éditeur. Il faut prendre son bâton de pèlerin et battre la campagne de signatures en Salons pour se faire connaître.

3) Nos délais de lecture et de réponse sont aussi longs que ceux des maisons d’édition traditionnelles (3 mois), et nous nous réservons le droit de refuser votre manuscrit. En mai 2025, nous avons rejeté deux manuscrits qui ne correspondaient pas à notre ligne éditoriale : Feel good et science-fiction. 

4)  Nous gardons 50% de votre stock chez Cyberscribe, notre distributeur, pour les commandes libraires et les Marketplace qui doivent être approvisionnées dans l’instant. C’est stipulé sur le contrat.

5) Vous ne ferez pas partie des 0,1% des auteurs édités à compte d'éditeur. Mais, qui sait, cela peut arriver. Être édité chez nous n'est pas une fin en soi.