Les éblouis

Nouveau
0,00 €

Encore un homme pressé, qui trouve que je ne roule pas assez vite. Ils me fatiguent ces hobereaux dans leurs carrosses antédiluviens. Une voiture de chasseur sans doute. J’ai entrevu une tête vermeille dont la nitescence n’est pas uniquement due au grand air. Mais qu’est-ce que c’est ? Il y a des phares sur ma voie ! En dehors des rougeurs arrière du supplétif de la battue dominicale, il n’y avait aucun véhicule en face. D’où sort-il ce chauffard, et où sont passées les lueurs rouges fractales de l'utilitaire ? Pour éviter la collision frontale, je me déporte sur la gauche. J’ai mordu sur le bas-côté détrempé et la voiture dérape. Ma vie a basculé en quelques secondes sur cette route de campagne, dans une nuit d’hiver, balayée par des averses fuligineuses. .